Le M23 et l’armée rwandaise ont bombardé des civils déplacés vendredi 3 mai à Goma

Une violente explosion a secoué la ville de Goma chef-lieu de la province du Nord-Kivu, le vendredi 3 mai 2024, frappant le Camp de Lushagala situé dans le quartier Mugunga. Selon un bilan provisoire, il y a des morts et des blessés frappés par les éclats de bombe, parmi lesquels des femmes et des enfants.

D’après des témoins, deux bombes sont tombées en l’espace de cinq minutes, semant la terreur au sein de la population locale. Des secours ont été rapidement mobilisés, afin d’acheminer de nombreux blessés vers l’hôpital CBCA Bethesda de Kyeshero. La panique s’est rapidement propagée, contraignant certains habitants et étudiants à rejoindre leurs domiciles et éviter la zone touchée et marquée des scènes insupportables de désolation, avec des victimes gisant au sol et des cabanes détruites par l’explosion. Insoutenables.

Dans un communiqué officiel, le porte-parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu a dressé un bilan de 5 morts. « Ce matin du 3 mai 2024, les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont lancé des offensives contre les positions de l’Armée rwandaise et ses alliés du M23 en profondeur de Saké. Ces offensives ont permis la destruction des munitions et du dépôt d’armements de l’ennemi. En représailles, les M23/RDF viennent de cibler le camp de déplacés de Mugunga, qui est un objectif civil, causant ainsi la mort de 5 personnes en particulier les enfants qui jouaient dans la cour », a déclaré le colonel Guillaume Ndjike.

D’autres sources(non officielles) locales ont établi un bilan d’au moins neuf morts et de plusieurs blessés.Le porte-parole sortant du gouvernement, Patrick Muyaya, a pour sa part indiqué sur X (ex-Twitter) que ce crime est documenté et que la justice arrivera. « #RDC : Comme devenu coutume, l’armée rwandaise #RDF et ses supplétifs terroristes du #M23 dans leur barbarie habituelle ont une nouvelle fois attaqué un camp des déplacés. Au camp des déplacés de #Mugunga ce matin, l’horreur dans sa forme la plus grave ! Une bombe sur des civils, des morts, des enfants ! Nouveau crime de guerre ! Images insoutenables !Nous documentons ! Le temps de la justice va arriver. #BendeleEkweyaTe !!!« , a-t-il écrit.

Cette tragédie exacerbe la tension à Goma, à la suite des récents affrontements armées dans les collines avoisinantes, ainsi que la prise de la cité minière de Rubaya par les rebelles du M23.

Congo365.cd

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*